Réunion du 5 mars 2020

La réunion a débuté à 20h, avec 11adhérents :

Yves Schlosser, Philippe Grimonet, Kurt Nagel, Jean-François Vigne, François Vigne, Angelo Di Mango, Romain Rouyer,  Jean Pierre Martin, Nicolas Valognes,  Laurence Dion, Robert Perlongo.

 Art’gentik73 accueille en outre deux participants externes :

  •  Monsieur Philippe Hamelin, correspondant au Dauphiné Libéré et Président de l’association « Culture à la Ferme de Bressieux ». Celui-ci assiste à la réunion, afin de prendre contact avec Art’gentik73 et faire un point d’organisation des 13èmes Rencontres.
  • Bertille Guiot, jeune photographe, étudiante aux Beaux Arts et intéressée par les activités de l’association.
    En réponse aux questions de Kurt, elle nous précisera au cours de la réunion être particulièrement intéressée la création de l’image au moyen de divers procédés (et de l’aspect « matière » de l’image), ainsi que par les échanges entre photographes.
    Ce qu’Angelo a résumé par cette phrase : «  La photo commence à partir du moment où on s’est approprié l’outil ».

En ouverture de la réunion, Mr Hamelin rappelle les différentes expositions organisées par l’association « Culture à la Ferme de Bressieux », ainsi que les conférences du mardi, temps fort de la programmation culturelle de la Ferme de Bressieux.

Les adhérents d’Art’gentik73 se présentent à leur tour à Mr Hamelin, leur parcours photographique, et chacun exprime sa façon d’interpréter l’image, sa conception de la photographie noir et blanc : sensualité du papier plongé dans les bains chimiques, la lenteur du travail en labo, le tri pour choisir « l’image », la composition lors de la prise de vue ou du tirage ; ceci souligne la différence d’avec le numérique. Yves Schlosser insiste sur cette approche différente et sur le retour d’intérêt des photographes vers l’argentique.

 Comme d’habitude, il est rapidement passé à la présentation des tirages apportés par les adhérents :

Jean-François présente 4 tirages 40X40 en préalable à l’expo à venir. Ces tirages seront agencés en carrés de 4 photos.

Angelo apporte de nouveaux tirages au bromoil, procédé qui substitue l’encre à l’argent après un traitement chimique du tirage initial. Angelo maîtrise ce sujet : résultats saisissants.

Nicolas poursuit son approche sur le « comportement des gens autour des 4-sans-cul » à Chambéry . Il exposera quelques tirages aux 13èmes Rencontres.

Bernard Jacob nous montre des tirages à partir de prises de vue faites avec film infrarouge.

Kurt poursuit son exploration des friches industrielles : de ce qui n’est que friches, Kurt, maîtrisant le procédé lith, fait ressortir la patine et le relief d’anciennes machines-outils.

Philippe  recherche l’homogénéité dans ses différents tirages des photographies prises à la Rotonde en juin.

 Les 13èmes Rencontres Photographiques prévues du 28/03 au 5/04.

La surface totale utilisée est d’environ 400m² sur deux salles. Sur cette surface, 70m²  sont attribués à Art’gentik 73 afin :

  • de présenter son activité ainsi que les photographies d’adhérents qui n’ont pas de séries,
  • d’avoir un espace de vente pour les billets de tombola, le catalogue et des photographies,
  • et un espace convivial pour faciliter le dialogue avec les visiteurs.

Sont abordés :

  • l’attribution des surfaces d’exposition aux membres de l’association ;
  • La conférence du mardi, qui sera une nouveauté dans ces rencontres ; 
  • la diffusion de l’info, la distribution des affiches et flyers.

Yves présente le catalogue de l’expo : 28 pages, imprimé en couleur et édité à 200 exemplaires. Discussion sur son prix de vente, fixé à 3 euros. L’assemblée valide le catalogue.

La situation résultant du coronavirus est évoqué, et en absence de visibilité il est décidé de continuer la préparation tout en se préparant à un report.

Ainsi, l’atelier de préparation des tableaux expliquant les ateliers (virages, bromoil, …) est maintenu samedi 14 mars à 10h à La Ravoire.

Tribune libre de Nicolas sur Sebastiao Salgado :

Nicolas nous fait découvrir toute l’histoire et le parcours de Salgado, ses images étonnantes, son organisation avec une équipe de plus de 10 personne….et la discussion s’anime : pourquoi on aime, ou pas, Salgado.   La mode des images contrastée des années 80 (Angelo) ; la misère qui revient souvent comme thème, et qui permet d’ouvrir les consciences (Angelo) ;  l’intérêt de telles images, car « une seule a pu amener la fin de la guerre au Viêt-Nam ». Le succès commercial qui fait que certains photographes à succès s’enferment dans un style et se répètent.

Un commentaire sur « Réunion du 5 mars 2020 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s